Histoire de l'ANCIM

 
L’ANCIM aujourd’hui

L’ANCIM aujourd’hui

 

Revivez l'Histoire de l'ANCIM sur youtube

 

     
 
Présentation de l’association

Présentation de l’association

Association nationale des cadres de santé des trois filières :

  • Filière infirmière
  • Filière médico-technique
  • Filière rééducation

 

Historique

L’ANCIM est née en octobre 1989, en réponse à un questionnaire envoyé à tous les cadres certifiés par l’intermédiaire des Ecoles de Cadres. Ce questionnaire demandait aux cadres des établissements de santé, comment ils envisageaient de travailler ensemble pour être entendus par le ministère. Il posait la question d’un syndicat de cadres ou d’une association. La réponse a été l’ASSOCIATION.

L’initiative de ce rassemblement des cadres revient à plusieurs personnes dont :

  • Maryvonne LEPESQUEUX, alors surveillante-chef à l’AP-HP (Paris), aujourd’hui directeur des soins à Avranches-Granville.
  • Jeannine CHATELIER, alors enseignante en Ecole de Cadres à Clermont, actuellement à la retraite.
  • Josette HART, alors surveillante à Ste Afrique, actuellement directrice de la société de formation qu’elle a créée et auteur d’ouvrages/management.
 

Objectifs premiers de l’association

  • Assembler, mobiliser les cadres : actions auprès des associations d’anciens élèves d’écoles de cadres pour les fédérer au sein d’une association nationale.
  • Ouvrir l’association à tous les cadres participant à l’activité de soins des établissements, quelque soit leur domaine de compétence (médical, technique...),quelque soit leur formation de cadre (certifié ou nommé à l’ancienneté).
  • Promouvoir l’accession au Certificat Cadre Infirmier.
  • Créer un lien entre les cadres (personne ressources, banques de données, défense d’intérêt...).

 

25 juin 1988 

A Montpellier, à l’initiative du CRCI, des anciens et anciennes d’écoles de Cadres infirmiers se retrouvent : Rennes, Nîmes, Poitiers, Clermont-Ferrand, Nice, Foix, Nancy, Lyon et bien sûr Montpellier étaient présents avec la volonté de défendre notre place de cadre infirmier.

22 octobre 1988 

En plein mouvement infirmier, nous nous retrouvons à Clermont-Ferrand et nous souhaitons une union organisée, toujours pour la défense du cadre infirmier : syndicats ? association ?

28 janvier 1989 

A Lyon, Madame Fournier, directrice de l’école de cadres infirmiers Région Rhône-Aples, nous incite à nous unir et nous informe des réformes concernant les cadres et notre profession. On parle déja du nouvel examen professionnel pour un passage à l’ancienneté ! L’idée du syndicat semble l’emporter et nous décidons de sonder l’opinion des cadres sur ce projet.

Montpellier rédige l’APPEL AUX CADRES qui est largement diffusé.

Mai 1989 

A Paris, au salon infirmier, un stand est tenu par quelques bénévoles. Un contact est établi avec le « COLLECTIF CADRES » de Paris créé à la suite des événements infirmiers et des réformes où les cadres ont eu le sentiment d’avoir été laissés pour compte. Le Collectif cadres avait été très actif à cette occasion notamment auprès du Ministère.

 

24 juin 1989

Lyon, à nouveau, fixe rendez-vous à tout le monde. Paris nous rejoint. L’idée du syndicat est abandonnée au profit d’une association.



10 septembre 1989


Les statuts sont rédigés.

21 octobre 1989


La 1ère assemblée générale a lieu.

Novembre 1989


Les statuts sont déposés et figurent au J.O le 16/11/89.
La première association de cadres infirmiers et médico-techniques à l’échelon national est créée.
TOUS LES CADRES DE SANTE peuvent adhérer à l’association et participer aux réunions régionales, se présenter au Conseil d’administration, en prenant contact avec la responsable régionale.


 

Actions réalisées : 1989 à 2021

= 1990, Edouard COUTY, alors conseiller du ministre de la santé nous aide a avancer dans

l’association et nous faire connaitre

= Participation au décret portant création d’un diplôme de cadre de santé avec un référentiel

de formation écrit par Yves Cotteret, alors au cabinet du ministre de la santé

= Mais pas de référentiel sur les activités cadre, écrit alors en 1999 par l’ANCIM est diffusé

largement y compris à la DGOS

= 2009 loi HPST qui conforte les pôles mais toujours pas de paragraphes sur les cadres de

santé ! Devant le malaise des cadres hospitaliers, Chantal de SINGLY est missionnée pour un

rapport sur la situation et l’ANCIM est audité… Force est de constater que rien n’a changé

depuis la remise de son rapport ni dans le constat, ni dans les actes !

= Novembre 2009, l’ANCIM est audité par l’IGAS dans la mission de Michel Yahel et Celine

Mounier pour « quelle formation pour les cadres hospitaliers » … Rien ou pas grand-chose à

bouger par rapport aux accords de Bologne sur l’universitarisation !

= Juillet 2011 à 2012 travail sur le référentiel d’activité et Compétences des cadres de santé où

l’ANCIM est dans le groupe de production organisé par la DGOS…puis plus rien ! On ne

travaille même pas sur un référentiel de cadres supérieurs, les cadres de pôle ont un alinéa

en bas de chaque page !

= 2012 : création d'un nouveau corps de cadres de santé paramédicaux. Décret n° 2012-1466

du 26 décembre 2012 portant statut particulier du corps des cadres de santé paramédicaux

de la fonction publique hospitalière. En fait, un nouveau métier que beaucoup on fait mine

d’ignorer ! Ce qui est encore le cas aujourd’hui ! D’autant que lors de cette création, cela ne

s’est pas accompagner de hausse de salaire. L'arrêté du 26 décembre 2012 prévoyait alors

de revaloriser leurs salaires en 2015.

= Cependant l’ANCIM continue à vivre et devenir plus fort : Partenariat avec le CEFIEC et l’AFDS

ainsi qu’avec la FHF avec qui nous organisons chaque année un congrès pour les cadres,

l’ANCIM anime un atelier et nous avons à cette occasion demandé aux participants de

manière collaborative de nous aider à voir l’avenir des cadres de santé. Les cadres ne vont

pas bien ; ils se décrivent comme : « des couteaux Suisses, des pompiers, des

contorsionnistes …etc. Des diplomates sans valise diplomatique ! ». Nous avons tenus

compte de ces constats et des propositions pour faire avancer nos recommandations voir

revendications.

= 2017, lors de notre congrès à Nice, Mme BUZIN nous a délégué Magali EYMERY de la DGOS

car notre thème était sur la qualité de vie au travail ;

= 2018, à bordeaux nous avons accueillis Anne BEINIER pour nous parler de ma santé 2022 et

Stéphane LEBOULER avec qui nous avions participé au travail « nouveaux métiers, nouvelles

compétences » dans le cadre de l’universitarisation des professions paramédicales et

maieutique. Travail qui n’a rien fait émerger pour les cadres de santé

= 2019, 30 ans de l’ANCIM à Lyon, la députée Mme A. KHEDHER a ouvert la deuxième journée

et nous promet un grand soutient (ce qu’elle fait toujours).

= 2020, audition par Mr. CLARIS de la présidente de l’ANCIM puis la commission a auditionné le

vice-président où nous avons mis en avant l’importance des cadres.

= Mai 2020, Ségur de la Santé où nous ne sommes pas invité, les cadres ont été oubliés a dit le

premier ministre et pourtant ils sont formidables a repris le ministre de la santé !

= Et pour finir une proposition de loi où l’on parle de management, gouvernance encore…

comme en 2004 ! et de confiance. Pas une ligne sur les cadres, nous faisons trois

communiqués repris par les médias, plébiscités par des milliers de followers ! Mme Vidal,

députée m’interpelle sur twitter, Mr CLARIS est audité par Mme RIST après que je lui ai

envoyé les communiqués et finalement lors de la commission, on daigne mettre deux fois le

terme de cadre de santé, rien sur les cadres supérieurs !

= L’ANCIM demande à la députée A. KHEDHER, s’il est possible de faire des amendements

pour préciser le positionnement du cadre de santé. Huit amendements, deux acceptés mais

qui ne concerne pas directement les cadres de santé…